| retour |

Toronto Dance Theatre (Canada)
Chorégraphe : Christopher House

Persephone's lunch
19, 20, 21 septembre 2002
Centre Pierre-Péladeau

«Avec son déferlement de mouvements d’ensemble, de solos et de duos, Persephone’s Lunch s’avère une œuvre à la fois intrigante et fascinante, dont l’audace et la sensualité des duos clôturant la pièce s’inscrivent parmi les moments les plus beaux et les plus intenses de la danse canadienne des dernières décennies.» The Globe and Mail

«L’Odyssée est la recherche d’une histoire qui n’existe pas, une histoire qui deviendra l’Odyssée», écrivait Umberto Eco. Ainsi s’ouvre le Persephone’s Lunch de Christopher House, un spectacle inspiré par la célèbre épopée d’Homère, mais qui se veut avant tout un hommage au voyage, au merveilleux et terrifiant périple qu’est la vie et à la façon dont celui-ci s’inscrit dans l’imaginaire et dans la chair.

Après le succès remporté lors de la présentation de Nest à l’hiver 2001, Danse Danse a le plaisir d’accueillir de nouveau le Toronto Dance Theatre. Cette fois, le «spirituel et brillant» directeur artistique nous offre une aventure chorégraphique aux frontières du théâtre, interprétée par les douze excellents danseurs de la compagnie. Précédée de Nest et de Severe Clear, Persephone’s Lunch vient clore une trilogie à l’intérieur de laquelle Christopher House a donné libre cours à l’expérimentation et à l’intégration d’autres formes d’art. Comme le soulignait Michael Crabb dans le National Post, «ces œuvres sont plus libres sur le plan de la structure (…), mais sont avant tout très personnelles, comme si House avait pris le parti de mettre le public dans la confidence».

Pour Persephone’s Lunch, House s’est entouré de Phil Strong, créateur de la bande sonore, de Roelof Peter Snippe pour la conception des éclairages, de la designer Anna Michener et du scénographe James Robertson.

Chorégraphe, danseur, professeur et directeur artistique, Christopher House possède un remarquable sens de la cinétique ainsi qu’une vision singulière, qui s’expriment à travers un vocabulaire chorégraphique innovateur. Auteur de plus d'une soixantaine d'œuvres, dont Glass Houses, Handel Variations, Early Departures, Four Towers et Slippergarden, Christopher House a vu son travail couronné à maintes reprises, notamment par le prix Jean A. Chalmers de chorégraphie, deux prix Dora Mavor Moore, le Toronto International Festival Music/Dance Award, et enfin le Choo-San Goh Award for Choreography en 1999.

Chorégraphe en résidence dès 1981, Christopher House assure aujourd’hui la direction artistique du Toronto Dance Theatre, considérée comme l'un des trésors de la danse canadienne. Fondée en 1968 par Peter Randazzo, Patricia Beatty et David Earle, la compagnie se dédie à la création et à la diffusion d'œuvres canadiennes et jouit d’une renommée internationale.

Avril 2002

Photos entête 1 : Sarah Silver (Stephen Petronio Company), photo entête 2 : Angela Taylor (Stephen Petronio Company), photo entête 3 : Tina Van Aerschot (Sarah Chase Dance Stories), photo entête 4 : Rolline Laporte (Sinha Danse)

Photos : David Hou

|HAUT|