| retour |

Margie Gillis (Québec)

30e Anniversaire
11, 12, 13 décembre 2003
Place des Arts

« Avec elle, la technique est effacée pour laisser place à une expression sans fioritures, pudique, bouleversante... vraie. »Tribune jurassienne, France

Figure emblématique de la danse moderne au Canada et favorite du grand public, Margie Gillis marque ses trente ans de carrière avec un programme constitué de solos qu’elle affectionne particulièrement et d’œuvres inédites. Une grande soirée en perspective pour cette artiste qui, grâce à son honnêteté et sa sensibilité unique, a semé l’amour de la danse chez des milliers de spectateurs dispersés un peu partout sur la planète.

Initiant son travail de l’intérieur, Margie Gillis débusque l’essence de l’émotion pour mieux tendre vers l’universel. Elle possède « la fascinante habileté à créer des univers tout particuliers, à démythifier la danse tout en la magnifiant, alliant dépouillement et génie ». — La Presse, Québec

UNE CARRIÈRE SINGULIÈRE
Lors de sa première prestation comme chorégraphe-interprète à Vancouver en 1973, qui sait si Margie Gillis entrevoyait la flamboyante carrière qui allait s’ensuivre… Une carrière qui allait l’amener à parcourir le monde et à partager la scène avec plusieurs artistes réputés, notamment Jessye Norman. Quoi qu’il en soit, en artiste volontaire et habitée d’une passion inextinguible pour la danse, la jeune Gillis se lançait alors dans cette aventure artistique avec la même ferveur qui l’animait sur scène. Sa créativité, son imagination et son humanisme, soutenus par une énergie peu commune, l’ont conduite à constituer un répertoire de plus de quatre-vingt œuvres chorégraphiques.

Faut-il aussi rappeler que c’est Margie Gillis, jeune Canadienne native de Montréal, qui introduira la danse moderne en Chine? Elle était alors la première conférencière et professeure à y traiter de la danse depuis la Révolution. Après la Chine, elle voyagera en Inde, au Moyen-Orient, en Europe, ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud. L’artiste a d’ailleurs été couronnée du titre d’Ambassadrice culturelle du Canada et du Québec. Elle fut également la première interprète de danse moderne à recevoir l’Ordre du Canada pour « ses réalisations exceptionnelles comme interprète solo et chorégraphe ».

Margie Gillis a été invitée à danser avec plusieurs compagnies, notamment avec Les Grands Ballets Canadiens, le Ballet National du Canada, Momix, la Bruce Wood Dance Company et la Paul Taylor Company, pour laquelle elle a dansé dans deux pièces chorégraphiées par son frère, Christopher Gillis. Madame Gillis a participé à plusieurs émissions de télévision, galas, soirées-bénéfice et de prestige dans de nombreux pays.

Artiste engagée, elle est porte-parole pour plusieurs causes, dont la lutte contre le SIDA par le biais des initiatives Friends in Deed, Dancers for Life, la Fondation Farha et DIFFA. Elle soutient également les organismes Planned Parenthood et OXFAM.

Photos : Annie Leibovitz + Jack Udashkin, Michael Slobodian

|HAUT|