| retour |

Fortier Danse-Création (Québec)
Chorégraphe : Paul-André Fortier

Tensions
20, 21, 22 février 2003
Centre Pierre-Péladeau

Créée à Montréal dans le cadre du Festival international de nouvelle danse en septembre 2001, Tensions met en scène deux hommes, deux âges, deux énergies et… une solitude. Deux trajectoires à la rencontre improbable. «Tensions est une œuvre belle et grave aux terribles accents urbains (…). Paul-André Fortier n'a pas de recettes contre la solitude (…) mais il est la preuve renouvelée (…) que l'artiste n'a pas plus que quiconque de réponses mais peut nous restituer au cœur de notre humanité.» Le Devoir

Interprétée par l’excellent Robert Meilleur et le toujours surprenant Paul-André Fortier, Tensions s’ancre dans les images vidéo de Patrick Masbourian, les éclairages de John Munro, les costumes de Denis Lavoie et la musique d’Alain Thibault.

«Ce double solo nous secoue, faisant encore la démonstration que Fortier n’est décidément pas du côté de la demi-mesure.» La Presse

Depuis ses débuts en danse au milieu des années 1970, Paul-André Fortier se distingue par son audace, son refus de la complaisance et des compromis. Aborder les tabous, scruter la société et la bêtise humaine ne l’effraie aucunement. Tel un horloger, il en démonte les mécanismes pour les comprendre, les combattre, pour s’apaiser aussi, et pour danser.

Après avoir enseigné la littérature et le théâtre, Paul-André Fortier découvre la danse en 1972 et s’y consacre avec une passion qui ne l’a pas quitté depuis. Après avoir fait partie du groupe Nouvelle Aire, d’où sont issus nombres de chorégraphes de renommée mondiale, il fondait en 1981 Fortier Danse-Création, compagnie au sein de laquelle il a créé plusieurs œuvres qui s’inscrivent parmi les expériences esthétiques les plus stimulantes des 30 dernières années. On pense notamment aux solos Les Males Heures (1989), La Tentation de la transparence (1991) et Bras de plomb (1993), ces deux dernières œuvres, toujours au répertoire de la compagnie, ayant été réalisées en collaboration avec l’artiste visuelle Betty Goodwin.

Lauréat du Prix Jean A. Chalmers de chorégraphie, une des plus hautes distinctions en danse au Canada, Paul-André Fortier continue de faire sa marque sur la scène de la danse contemporaine canadienne et internationale. Artiste accompli, Fortier s'est également démarqué comme pédagogue; il a enseigné dix ans au département de danse de l’Université du Québec à Montréal et, est depuis régulièrement invité au sein de prestigieuses institutions européennes, notamment au Centre national de danse contemporaine d’Angers (CNDC). En février 1997, il était nommé au conseil d’administration du Conseil des arts et des lettres du Québec dont il assume la vice-présidence depuis 1998.

Avril 2002

Photos : Robert Etcheverry

|HAUT|