| retour |

Les Ballets C. de la B. (Belgique)
Chorégraphe : Sidi Larbi Cherkaoui

Foi
8, 9, 10 mai 2003
Centre Pierre-Péladeau

Pour les amateurs de danse contemporaine, une visite de la compagnie belge Les Ballets C. de la B. à Montréal est toujours une occasion de se réjouir. La célèbre compagnie d’Alain Platel, reconnue pour ses spectacles audacieux où danse et théâtre se donnent la réplique, sera à Montréal au printemps 2003. Les Ballets C. de la B. viennent présenter Foi, deuxième spectacle commandé au jeune chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui, «un talent extraordinaire dont la Belgique peut être fière.» NRC Handelsblad.

À 25 ans, le jeune artiste belge d’origine marocaine secoue la danse contemporaine! Lauréat d’un Best Belgian Dance Solo en 1995, Sidi Larbi Cherkaoui est recruté en 1997 par Alain Platel, qui l’invite à participer à la création de Iets op Bach, production qui a connu un immense succès autour du monde (Festival de théâtre des Amériques 1999). «Iets op Bach révélait le talent de (Cherkaoui), ce singulier interprète qui a fini, après trois créations personnelles, par rejoindre l'équipe de tête de l'explosif collectif de chorégraphes belges.» Marseille l'Hebdo

Au terme des trois années de tournée de Iets op Bach, Platel invite Cherkaoui à concevoir un spectacle pour Les Ballets C. de la B. Celui-ci crée alors Rien de rien, une œuvre pour six danseurs et le violoncelliste Roel Dieltiens dont l’originalité, le propos et l’humour séduisent. «Ce petit théâtre de vérité se danse en figures embrumées, celles d'un hip-hop revisité, d'un Lac des Cygnes "prozacé", d'un "medley" de danses de salon ornementées de morceaux de bravoures comiques, lambada muy caliente ou rock déchaîné. (…) En amoureux des contraires, Cherkaoui compile à profusion les moments prohibés, les parenthèses pas correctes auxquelles il adore se frotter. Comme nous aussi… on en redemande encore.» Les Inrock.com. Coproduction du Théâtre de la Ville de Paris avec le Rotterdamse Schouwburg, Botanique Bruxelles et le Centre d’arts Vooruit de Gand, Rien de rien est un spectacle éclectique, théâtral où «contrairement à la tendance, ça danse plus que ça ne parle (ouf!) et, lorsque les mots s'en mêlent, c'est en appoint du langage des mains et du corps.» (Libération). «Impressionnant!» De Morgen.

À Montréal, la nouvelle recrue des Ballets C. de la B. débarque avec Foi, un spectacle que Cherkaoui décrit comme un "opéra médiévo-contemporain" pour six danseurs et autant de musiciens conçu en collaboration avec le musicien Dirk Snellings de Capilla Flamenca. La musique, associée aux Ars Nova du XIVe siècle, côtoie les chants villageois et donne leur impulsion aux mouvements, aux mots et à la danse. Articulé autour de questions telles: qu’avez-vous appris de vos parents? quelles sont les histoires que vous avez lues, entendues? à quoi attachez-vous le plus de foi? que croyez-vous aujourd’hui? en êtes-vous convaincus? Foi explore d’une manière unique les liens entre croyance et mythe, entre tradition orale et écrite.

Foi sera créé à Gand en mars 2003 pour occuper ensuite les planches du Théâtre de la Ville de Paris. Le spectacle, qui sera sans doute l’un des plus surprenants de la saison Danse Danse 2002-2003, entreprendra ensuite une tournée nord-américaine dont la première escale est Montréal! Une belle occasion de prendre le pouls de la nouvelle danse belge!

Présenté dans le cadre de l’événement «Vooruit au Québec».

Avril 2002

Photos : Chris Vander Burght

|HAUT|