| retour |

Cas Public (Québec)
Chorégraphe : Hélène Blackburn
Une codiffusion Agora de la danse et Danse Danse

Courage mon amour
9, 10, 11, 12, 16, 17, 18, 19 octobre
Agora de la danse

Créée en première mondiale à la Biennale de Venise en juillet 2002, la nouvelle chorégraphie d'Hélène Blackburn sera présentée à Montréal à l'Agora de la danse. Huit représentations sont prévues pour cette nouvelle création intitulée Courage mon amour, deuxième spectacle de la saison 2002-2003 de Danse Danse.

Pour Courage mon amour, Hélène Blackburn continue de privilégier la subversion dans le travail du corps et invite pour la premire fois les danseurs à prendre la parole en leur posant une question simple et déroutante: pourquoi danser? Portée par la musique d'Ana Sokolovic, Courage mon amour se compose de variations sur un dialogue sensible et fougueux entre six danseurs et deux violonistes. Les éclairages ont été conçus par Jean-François Gélinas, la scénographie, par Mario Huchette et les costumes, par Carole Courtois.

Depuis 1983, Hélène Blackburn imagine et modèle les corps dans l'espace, crée du mouvement, développe et peaufine son langage chorégraphique. En 1988, sa pièce Cathédrale confirme son dynamisme et son audace. La chorégraphe connaît alors le succès en Belgique et est accueillie à Montréal par le Festival international de nouvelle danse en 1989. La mÍme année, elle fonde sa compagnie, Cas Public, dont le nom exprime ses convictions quant au travail collectif. Au sein de Cas Public, elle crée en 1995 Suites Furieuses, qui fut l'objet de tournées au Canada et dans plusieurs pays d'Europe et ce, jusqu'en 1999. «S'il existe, quelque part sur la planète, une danse physique et rigoureuse, une danse pleine de verve qui n'a pas peur de se déployer dans l'espace, c'est bien la danse québécoise. Suites Furieuses (...) d'Hélène Blackburn nous en donne clairement la preuve.» Le Devoir

Suivra Incarnation, «une chorégraphie dure et rigoureuse, exécutée à haute vitesse, avec la précision d'un rasoir. Il est facile de comprendre pourquoi Incarnation a récolté tant de critiques dithyrambiques dans ses tournées mondiales.» The Gazette

En 2001, Cas Public s'aventure sur le terrain du spectacle jeune public avec Nous n'irons plus au bois, œuvre qui a séduit les jeunes lors d'une tournée québécoise de 10 villes.

Lauréate d'importantes distinctions chorégraphiques, Hélène Blackburn possède un style bien à elle, une signature où la précision et le raffinement du ballet servent admirablement la complexité et la vélocité de son vocabulaire.

«La poésie imprégnée d'urbanité d'Hélène Blackburn est irrésistible. Zoom sur ces regards furtifs et aguicheurs, ces contacts tendres et parfois agressifs tandis que de sensuels torses se courbent et pivotent et que, sans cesse, de longs membres fendent l'air avec assurance.» Hour

Avril 2002

Photos : Rolline Laporte

|HAUT|