Site de la saison en cours
Danse Danse fermer  
Québec

BJM – Les Ballets Jazz de Montréal

Cayetano Soto + Benjamin Millepied + Barak Marshall

Programme 40e anniversaire

27. 28. 29 sept. 2012
Théâtre Maisonneuve

« La représentation qui s’ensuivit était techniquement impressionnante et artistiquement accessible. Le public était enchanté, le sourire pouvait se lire sur toutes les lèvres à l’entracte et à la fin du spectacle. » (Portland Press Herald, Portland, États-Unis)
 
« D’une durée de 22 minutes, Fuel est une œuvre épique. […] Impossible de détourner son regard. » (The Chronicle Herald, Halifax, Canada)
 
Plus en forme que jamais, les Ballets Jazz de Montréal viennent offrir leur Programme 40e anniversaire, une proposition riche en couleurs, où trois chorégraphes en pleine ascension se partagent la vedette. La pétillante troupe dirigée par Louis Robitaille présentera donc le magnifique duo Closer de Benjamin Millepied, dansé sur la musique de Philip Glass, suivi de Fuel, une œuvre de Cayetano Soto, chorégraphe qui nous avait donné Zero In On en 2011. Enfin, la soirée se terminera en beauté avec une création de l’Israélo-américain Barak Marshall, taillée sur mesure pour les excellents danseurs des BJM. Une soirée épatante en perspective!

FUEL
« Dans sa nouvelle chorégraphie, Cayetano Soto s’inspire deFuel, une pièce pour orchestre à cordes de la compositrice américaine Julia Wolfe qui transpose le monde moderne industriel des carburants et des machines en cliquetis métalliques des instruments à cordes. Soto reporte sur les corps humains, 5 femmes et 4 hommes, cette idée d’une substance unique qui fait bouger le monde dans une agitation fébrile : comme si les danseurs, eux aussi, étaient animés par une même énergie prédominante. Cette énergie n’est pas seulement révélée par une musique martelante, mais aussi par l’utilisation de l’éclairage, particulier à Soto, qui est d’ailleurs le principal élément scénographique dans cette œuvre : une lumière blanche brillante émane d’un empilement de lampes, éblouissant les danseurs aussi bien que le public. Cet éclairage contribue à créer un contraste étrange entre l’engagement à plein régime des humains et la froideur d’un monde mécanique, aliéné par la machine. Cependant, l’interaction entre la danse, l’éclairage et les costumes (les robes légères et épurées couleur abricot des femmes et les longs et amples pantalons noirs des hommes) produit une impression de grande élégance à l’intérieur d’un monde explosif, mû par une force indomptée. » Nadja Kadel, dramaturge (traduction d’Anne Viau) 

Closer
Dansé sur Mad Rush du compositeur Philip Glass, le duo Closer de Benjamin Millepied a été créé en 2006 pour Céline Cassone et Sébastien Marcovici (danseur principal du New York City Ballet) et présenté à la Maison de la Danse de Lyon (France). Pour les BJM, le duo sera interprété par Céline Cassone – magnétique – et Alexander Hille. Présenté et acclamé sur plusieurs scènes du monde, Closer est un échange voluptueux et rythmé, d’une simple mais intense sensualité, celle de la tension entre deux corps.
 
« Benjamin Millepied a le rare talent d’apporter à cette danse classique qui est sa langue, un formidable tonus qui dissipe toute impression de déjà-vu. […] Tout chez lui est d’une élégance parfaite, d’une justesse évidente. Rien d’ostentatoire. La grâce absolue. Mais une grâce virile, franche, dépouillée, dénuée de toute mièvrerie, de tout ornement. » (Le Nouvel Observateur, Paris, France, à propos de Closer)
 
Harry
Œuvre pour 13 interprètes, cette nouvelle création sera dansée sur une trame sonore où alterneront jazz, folklore israélien et musique traditionnelle québécoise. 

CAYETANO SOTO
Cayetano Soto est né en Espagne en 1975. Il commence sa formation à l’Instituto del Teatro, dans sa ville natale de Barcelone, et poursuit ses études au Conservatoire Royal de La Haye. Après avoir reçu son diplôme, Cayetano Soto danse avec IT Dansa à Barcelone avant de se joindre, un an plus tard, au Ballet Théâtre de Munich, pour lequel il crée plusieurs œuvres qui connaissent un grand succès.

Cayetano Soto lance, par la suite, Quotidiano au Festival Internazionale di Danza à Venise et crée 24 FPS pour le Ballet royal de Flandres, œuvre qui remporte le prix Hapag-Lloyd en avril 2006. Son premier grand ballet est une nouvelle interprétation du Songe d’une nuit d’été; il est présenté en juillet 2006 à Lübeck et en novembre 2006 à Schwerin, en Allemagne. Au printemps 2007, Soto crée Dependant Behaviour pour le Ballet du Staatstheater de Braunschweig et, en juillet de la même année, le Northwest Pacific Dance Project de Portland lui commande une chorégraphie. Cette œuvre, intitulée Not Yet, connaît un tel succès qu’elle est immédiatement intégrée dans le répertoire de la compagnie.

À l’automne 2007, il lance, avec le Ballet royal de Flandres, son projet M/C, inspiré par la relation entre Marilyn Monroe et Truman Capote. Au printemps 2008, il crée Two at a Time  pour le Ballet de Stuttgart, une œuvre qui se penche sur la notion du double, et l’été de la même année, Last But Not Least pour le Northwest Pacific Dance Project. En juillet, il présente sa nouvelle œuvre, Canela Fina, avec le Ballet da Cidade de São Paulo. La grande première européenne de cette création, coproduite avec le Gran Theatre del Liceu, a lieu à Barcelone en septembre 2008. En octobre, il présente une chorégraphie avec quatre danseurs dans l’église de Sankt Egidien à Nürnberg, en Allemagne, accompagnés par un orchestre jouant la messe en ut mineur de Mozart. En 2009, il conçoit Zero In On pour le Ballet d’Augsburg et met en scène une de ses toutes premières chorégraphies, Fugaz, avec l’Aspen Santa Fe Ballet ainsi que M/C pour le Dortmund Ballet. Il crée également une nouvelle version de Carmen pour ce dernier.

Le succès de cette production à Dortmund est tel que la ville de Brno, en République tchèque, décide de présenter Carmenen 2010. Cette même année, Soto lance sa nouvelle création,Kiss Me Goodnight, avec Introdans à Arnhem, aux Pays-Bas, et signe la chorégraphie d’un solo pour Lisa-Maree Cullum, première soliste du Ballet d’État de Bavière. L’œuvre a été conçue spécialement pour présenter la nouvelle collection de l’étiquette Talbot Runhof durant la semaine de la mode à Paris.

En mai 2010, il crée le Sacre du printemps pour la Compagnie Nationale de Ballet de Lisbonne. Cayetano Soto vit présentement en Allemagne.
 
Benjamin Millepied
Benjamin Millepied est né à Bordeaux en 1977. Entré au Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon à l’âge de 13 ans, il y étudie jusqu’à l’âge de 16 ans. Il effectue ensuite un stage à la School of American Ballet (SAB), l’école officielle du New York City Ballet, durant l’été 1992. Il intègre définitivement l’école au cours de l’hiver 1993, après avoir reçu une bourse Lavoisier du ministère des Affaires étrangères de la France. Benjamin Millepied crée le rôle principal de la pièce 2 & 3 Part Inventions de Jerome Robbins en 1994 à la SAB. Cette même année, il reçoit le Prix de Lausanne. En 1995, il est lauréat du Mae L. Wien Award for Outstanding Promise et se voit engagé dans le corps de ballet du New York City Ballet. Benjamin Millepied y est nommé soliste en 1998, puis étoile au printemps 2002. Au sein du New York City Ballet, Benjamin Millepied interprète les rôles principaux des pièces des célèbres chorégraphes George Balanchine, Peter Martins, Jerome Robbins, Angelin Preljocaj, Richard Tanner, Helgi Tómasson, Christopher Wheeldon et Merce Cunningham. Il crée les rôles des pièces Concerti Armonici, Guide to Strange Places, Hallelujah Junction et Swan Lake de Martins, et le rôle masculin principal des Noces de Robbins. À l’occasion du dixième anniversaire du Diamond Project, en 2002, il crée Vespro, du chorégraphe italien Mauro Bigonzetti.
 
Benjamin Millepied fait ses débuts en tant que chorégraphe en 2001 avec la pièce Passages, qu’il crée pour le Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon, et participe au New York Choreographic Institute en mars 2002. En septembre de la même année, il se produit pour la première fois au Sadler’s Wells de Londres avec d’autres étoiles et solistes du New York City Ballet (Danses concertantes) et chorégraphie la pièce Triple Duet. Au printemps 2003, il réalise, avec Olivier Simola, le film Chaconne. En 2005, il crée 28 Variations on a Theme by Paganini pour la SAB et Casse-Noisette pour le Grand Théâtre de Genève, en collaboration avec Paul Cox (scénographie et costumes). Le duo Closer, accompagné sur scène par Philip Glass, fait partie du programme de la Benjamin Millepied & Company en 2006 au Joyce Theater, à New York. Cette même année, il crée également Capriccio pour l’American Ballet Theatre’s Studio Company et Years later, un solo pour Mikhail Baryshnikov, en collaboration avec M. Simola.
 
De 2004 à 2005, Benjamin Millepied dirige le Morris Center Workshop à Brigehampton puis, de 2006 à 2007, il est chorégraphe en résidence au Baryshnikov Arts Center de New York. Parmi les institutions ayant commandé des œuvres à Benjamin Millepied, on compte, entre autres, le Ballet de l’Opéra national de Paris, le Ballet national de Cuba et l’American Ballet Theatre. Benjamin Millepied fondait, en 2012, une nouvelle compagnie : L.A. Dance Project.
 
Barak Marshall
Barak Marshall est le fils de la danseuse, chorégraphe et musicienne Margalit Oved. Il grandit à Los Angeles, puis étudie la sociologie et la philosophie à Harvard. Il émigre en Israël en 1994. Devenu danseur « par accident » en 1995, il se définit comme l’un des danseurs israéliens les plus innovateurs. Sa première œuvre, Aunt Leah, remporte le Premier prix de la Suzanne Dellal’s Shades of Dance Choreography Competition en 1995. Très vite, Barak Marshall exporte son travail à l’étranger, faisant des apparitions aux prestigieux festivals Roma Europa et Arci Milano. En 1996, il crée une nouvelle pièce, The Land of Sad Oranges, basée sur une nouvelle de l’écrivain palestinien Ghassan Kanafani. Sa troisième pièce, Emma Goldman’s Wedding, représente lsraël au Concours chorégraphique international de Bagnolet en 1998, où il gagne le Premier prix ainsi que le Prix d’auteur. Il remporte aussi le prix Bonnie Biyrd de la nouvelle chorégraphie et le Prix national de l’ADAMI. Barak Marshall s’est produit au Festival de Berlin, au Hamburg’s Sommertheatre Festival, à la Biennale de la Danse de Lyon et à l’Opéra Bastille.
 
En parallèle, Barak Marshall crée des pièces pour d’autres compagnies, comme la Batsheva Dance Company, la Philadanco Dance Company, la Minnesota Dance Theatre Company et l’ABC Dance Company d’Autriche. Il chorégraphie également Dybbuk pour l’Habima National Theatre of Israel. En 1998 et 1999, il est artiste partenaire de l’American Dance Festival et crée deux nouvelles pièces pour l’Israel Festival. En 1999, il est invité par Ohad Naharin pour devenir chorégraphe de la Batsheva Dance Company. Après deux ans au sein de la compagnie, il renonce à la danse en raison d’une blessure grave à la jambe.
 
En complément de son travail de danseur et de chorégraphe, Barak Marshall est chanteur de rock et de musique orientale. En mai 2006, il est invité par Yo-Yo Ma à chanter avec le Silk Road Project. En 2007, Tel-Aviv et Los Angeles demandent au chorégraphe de créer un nouveau programme pédagogique en danse. À titre de directeur artistique du programme, il établit alors un partenariat entre le Département des arts et cultures du monde de l’Université de la Californie, à Los Angeles (UCLA), et le Suzanne Dellal Centre, à Tel-Aviv.
 
Aujourd’hui, Barak Marshall partage toujours son temps entre Tel-Aviv et Los Angeles. Récemment, il a reçu le Creative Capital Grant de New York pour sa dernière création musicale, Symphony of Tin Cans, mettant en vedette Margalit Oved et Tamir Muskat du Balkan Beat Box. Sa pièce Rooster, commandée par le Suzanne Dellal Centre et l’Israeli Opera, a été présentée en avant-première à Tel-Aviv en 2009, puis offerte en tournée internationale, notamment dans le cadre de Montpellier Danse 2011, dans le Languedoc-Roussillon.
 
Durée : 1 h 45

Crédits
Fuel
Chorégraphe Cayetano Soto. Assistante chorégraphe Mikiko Arai. Dramaturge Nadja Kadel. Musique Julia Wolfe. Éclairages Cayetano Soto. Costumes Cayetano Soto. Réalisation des éclairages Daniel Ranger. Réalisation des costumes Anne-Marie Veevaete. Concepteur sonore Antoine Bédard. Première Nord-Américaine Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada Novembre 2011. Durée 22 minutes. Une production de BJM - Les Ballets Jazz de Montréal. Danseurs Christina Bodie, Antonios Bougiouris, Kevin Delaney, Alyssa Desmarais, Alexandra Gherchman, James Gregg, Morgane Le Tiec, Andie Masazza, Brett Taylor.

Closer
La pièce Closer a bénéficié du précieux soutien de M. Uriel G. Luft. Chorégraphe Benjamin Millepied. Danseurs Céline Cassone, Alexander Hille. Musique Mad Rush, Philip Glass. Éclairages Roderick Stewart Murray. Réalisation des costumes UNTTLD, Simon Bélanger, José Manuel St-Jacques. Durée 15 minutes.

Entracte

Harry
La pièce Harry est une œuvre dédiée à la mémoire de Marjorie et Gerald Bronfman, grands mécènes des Ballets Jazz de Montréal. Chorégraphe Barak Marshall. Assistantes chorégraphes Inbar Nemirovsky, Osnat Kelner. Musiques Tommy Dorsey, Taraf Ionel Budisteanu, Balkan Beat Box, The Andrews Sisters, Anatol Stefanet, Dejan Petrovic, Sidney Bechet, Warsaw Village Band, The Hungarian Quartet, Goran Bregovic, Maria Callas, Wayne Newton. Éclairages Daniel Ranger. Costumes Anne-Marie Veevaete. Première mondiale Montauban, France, Juillet 2012. Durée 45 minutes. Une production de BJM - Les Ballets Jazz de Montréal, en coproduction avec le Centre National des Arts (Ottawa), The Joyce Theater Foundation (New York), la ville de Montauban dans le cadre du Festival Danse en PlaceS
(Montauban), Centre Segal des arts de la scène (Montréal). Danseurs Christina Bodie, Antonios Bougiouris, Céline Cassone, Kevin Delaney, Christian Denice, Alyssa Desmarais, Youri De Wilde, Alexandra Gherchman, James Gregg, Alexander Hille, Morgane Le Tiec, Andie Masazza, Brett Taylor.


POUR EN SAVOIR PLUS


PARLONS DANSE ArtTV


   CAUSERIE avec louis robitaille
Jeudi 27 septembre – 17 h 30 au ARTVstudio – Animatrice : Geneviève Guérard (en français seulement)
   Rencontre avec les artistes
Vendredi 28 septembre – dans la salle après la représentation

HAUT

SAISON 2012-2013

BJM - Les Ballets Jazz de MontréalHofesh Shechter CompanyFrédérick Gravel / Grouped’ArtGravelArtGroupJosé Navas / Compagnie FlakAszure Barton & ArtistsTAO Danse TheaterLa Otra OrillaCarte BlancheT.r.a.s.h.Fondation de danse Margie GillisMaría Pagés CompañíaSinha Danse / Constantinople