Site de la saison en cours
Danse Danse fermer  
Québec

José Navas / Compagnie Flak

José Navas

Diptych

13. 14 nov. 2012
Théâtre Maisonneuve

« S, un spectacle délicieux qui évoque la nature humaine avec une grande sobriété et une grâce infinie. » (Les Soirées de Paris, France)

« Le temps fort du Festival CODA a été S du canadien José Navas. Il faudrait chercher loin et longtemps pour trouver œuvre plus sacrée et plus fascinante que celle-ci. » (Aftenposten, Oslo, Norvège)

« Miniatures offre des images fortes et foisonnantes, une sophistication, des registres contrastés et une communion spontanée entre un créateur d’exception et un public attentif. En somme, un moment d’intimité à ne pas rater. » (Voir, Montréal, Canada)

Dix magnifiques interprètes, la divine musique de J.S. Bach et une chorégraphie à la fois architecturale et organique : le nouvel opus de José Navas, Diptych, se savoure en trois temps. Le programme s’ouvre sur un solo, interprété par José Navas, suivi d'une pièce en deux temps, où la danse s’accorde avec des extraits de l’incontournable Clavier bien tempéré, pour vibrer ensuite sur les cordes des Suites pour violoncelle seul du génie allemand. Délicate et passionnante pièce en noir et blanc, Diptych a été créée au Concertgebouw de Bruges en 2011 et a été ensuite applaudie en tournée européenne. Exemple de précision et de fluidité, revendiquant une approche plus classique que les autres pièces de la compagnie, l’œuvre propose un harmonieux dialogue entre le corps et la musique. Du velours.

Diptych
Exemple de précision et de fluidité, revendiquant une approche plus classique que dans les autres pièces de la compagnie, Diptych propose un harmonieux dialogue entre le corps et la musique. L’œuvre a pour trame sonore la musique de J.S. Bach et ses deux volets impliquent des instruments différents : le piano et le violoncelle. Le premier est écrit sur des morceaux des deux premiers cahiers du Clavier bien tempéré. Le second se déploie sur des Sonates et partitas (ou suites) pour violoncelle solo. Pour José Navas, qui a souvent collaboré avec des compositeurs contemporains, cette nouvelle pièce est l’occasion de développer le potentiel de résonnance de son vocabulaire chorégraphique avec la musique classique et, plus particulièrement, avec le piano et le violoncelle. Potentiel qu’il a déjà exploité en 2001 avec le violoncelle dans Solo with Cello et en 2008 avec le piano dans la pièce de groupe S. La pièce intègre en lever de rideau un solo, Prélude à Diptych, dansé par José Navas et présenté en première mondiale.

Avec Diptych, José Navas présente son double point de vue de chorégraphe et de danseur. La première partie de la pièce est très structurée, très écrite, précise et architecturale. Les 10 interprètes suivent fidèlement la structure musicale. Dans la deuxième partie, tout devient très différent. Plus fluide, joyeuse et laissant plus de place à l’improvisation, la seconde partie invite les interprètes à entrer en communion avec la musique. Comparés au répertoire existant, les deux volets de Diptych témoignent d'une plus grande influence des codes de la danse classique.

« Personæ offre le plaisir de retrouver ce danseur unique, extraordinairement fluide, son énergie communicative, son art impeccable de l’architecture du corps autant que de l’espace. Son univers singulier à nul autre pareil. » (La Presse, Montréal, Canada, à propos de Personæ)

José Navas
Fondateur et directeur artistique de Compagnie Flak, José Navas danse dans des spectacles solos chargés d’émotion et signe également des œuvres de groupe abstraites et des pièces de ballet contemporain. Chorégraphe en résidence au Ballet BC de Vancouver depuis l’été 2010, il a livré avec succès une première œuvre sur pointes, et une version de Giselle figure au nombre des créations en gestation. Son travail a déjà été présenté dans une quarantaine de pays en Amérique, en Europe et en Asie.

José Navas fait ses débuts chorégraphiques en 1991 en s’illustrant d’abord sur la scène internationale comme un soliste dont on souligne le talent et le charisme. Ses premières pièces de groupe frappent par une sensualité affirmée, des propos audacieux et des univers insolites. Des scénographies étudiées appuient alors une théâtralisation qui ne transparaît aujourd’hui plus que dans ses solos. De fait, depuis 2005, José Navas opte pour le dépouillement et la recherche du mouvement pur, donnant à sa démarche artistique deux orientations bien distinctes.

Si le danseur se consacre exclusivement à sa passion du solo, exploitant la richesse de sa maturité pour créer des œuvres plus personnelles, sensibles et d’une grande musicalité, le chorégraphe de pièces de groupe suit une tout autre voie. Fasciné par la résonnance des corps dans l’espace et par la calligraphie d’un langage formel, il se fait architecte. Digne héritier de Cunningham, il bâtit des œuvres abstraites tout en géométrie, toujours livrées par des interprètes virtuoses. Écrites sur le mode de la composition musicale, ses partitions chorégraphiques fascinent par les structures successives qu’elles déploient et combinent dans l’espace. Elles se caractérisent tantôt par leur beauté hypnotique et leur caractère méditatif, tantôt par la vivacité du mouvement et l’espièglerie qui pointe discrètement derrière les lignes pures et les prouesses techniques.

D’une parfaite esthétique, des créations comme Portable Dances, Anatomies et S témoignent de ce sens de la composition architecturale tandis que les solos Miniatures et Personæ suscitent des émotions d’ordre plus viscéral. Parmi la trentaine d’autres créations qui jalonnent le parcours de chorégraphe de José Navas, Sterile Fields (1996), One Night Only 3/3 (1998), Perfume de Gardenias (2000), Solo with Cello (2001) et Adela, mi amor (2004) sont des œuvres-repères.

Les pièces Perfume de Gardenias (en coprésentation avec l’Agora de la danse), Solo with Cello, S et Personæ ont été présentées par Danse Danse. 
 
Durée :  1 h 10

Crédits
Prélude à Diptych
Chorégraphe et danseur José Navas. Montage audio Alexander MacSween. Répétitrice Ami Shulman. Éclairages Marc Parent. Directeur technique Pierre Lavoie. Costumes José Navas. Fabrication L'Atelier de Couture Sonya B. Production José Navas/Compagnie Flak. Durée 8 minutes.

Diptych

Chorégraphie José Navas. Danseurs Lindsey Renee Derry, Sarah Fregeau, Alexandre Jolicoeur, Cori Kresge, Benjamin Landsberg, Waldean Nelson, Erin Poole, François Richard, Lauren Semeschuk, Jeff Wolfe. Le matériel chorégraphique a été élaboré en collaboration avec les danseurs. Musique J.S. Bach – I – Extraits du Clavier bien tempéré BWV 846–869. Interprété par Angela Hewitt. Courtoisie de Hyperion Records Ltd., London. – II – Extraits des Suites pour violoncelle BWV 1010, 1007. Interprété par Walter Haman. Répétitrices Ève Garnier, Ami Shulman. Éclairages Marc Parent. Directeur technique Pierre Lavoie. Costumes José Navas. Fabrication L'Atelier de Couture Sonya B. Photos Valerie Simmons. Distribution originale Douglas Scott Baum, Lindsey Renee Derry, Sarah Fregeau, Alexandre Jolicoeur, François Richard, Lauren Semeschuk, Emilie Tremblay, Maleek Washington. Production José Navas/ Compagnie Flak. Coproduction Concertgebouw de Bruges, en Belgique. Durée 60 minutes.

José Navas/Compagnie Flak remercie
pour leur soutien le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts de Montréal. La Compagnie tient aussi à remercier très chaleureusement l'équipe de Danse Danse pour son invitation, ainsi que tous les donateurs du Fonds de création de José Navas/Compagnie Flak.


POUR EN SAVOIR PLUS


HAUT

SAISON 2012-2013

BJM - Les Ballets Jazz de MontréalHofesh Shechter CompanyFrédérick Gravel / Grouped’ArtGravelArtGroupJosé Navas / Compagnie FlakAszure Barton & ArtistsTAO Danse TheaterLa Otra OrillaCarte BlancheT.r.a.s.h.Fondation de danse Margie GillisMaría Pagés CompañíaSinha Danse / Constantinople