Eastmanvzw


CORRERIA + AGWA
Mourad Merzouki

12. 13. 14 AVR. à 20 h
THÉÂTRE MAISONNEUVE


BILLETS UNITAIRES
Frais de service et
taxes en sus.
à partir de 27,60 $
Billets



« Le Lyonnais Mourad Merzouki offre un triomphe aux surdoués des favélas. Les jeunes Brésiliens ont cassé la baraque. Leur Agwa, c’est du champagne. » (Le Progrès, Lyon)

Pétillant cocktail de samba, hip-hop, capoeira, bossa nova et musique électronique, la danse de Mourad Merzouki se consomme sans modération. Fondateur de sa Compagnie Käfig et directeur du Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne, le jeune chorégraphe donne dans un style athlétique à l’extrême qui lui vaut des invitations à de grands festivals internationaux, notamment le Jacob’s Pillow (États-Unis) et la Biennale de la Danse de Lyon. Merzouki et sa bande reviennent à Montréal présenter Correria et Agwa, deux spectacles bourrés d’énergie et d’invention qui feront craquer le public, « obligé de finir debout, avec le sourire et trempé à force d’applaudir ». (Lyon Mag)

Agwa  

photo © Agathe Poupeney, Interprètes : Diego Alves Dos Santos dit Dieguinho, Diego Gonçalves Do Nascimento Leitão dit White.

 

« Aquatique, comme son nom l’indique, cette pièce pour onze danseurs se veut écolo-politique, mais aussi poétique et organique. Une création qui cascade de motif en motif pour faire le tour de la question de l’eau. » (Le Monde, Paris, à propos d’Agwa)

La griffe Merzouki
La signature de Mourad Merzouki et de Käfig se résume en trois mots : fusion des genres. Basé sur le hip-hop, son vocabulaire chorégraphique intègre des éléments d’autres formes de langage et n’hésite pas à alterner entre humour et gravité dans ses productions. Son style hybride, accessible, acrobatique et énergique met aussi formidablement en valeur la polyvalence et la technique des danseurs.

« Un langage – le hip-hop – un mouvement issu de la rue, des quartiers de la banlieue où apparaît primordiale la rage de dire, d’exprimer cette énergie qui déborde, cette envie de vivre. Un acte volontaire qui, avec le temps, mûrit, croise des courants de pensée multiples, se nourrit de tous ces éléments et devient art. Une détermination : vouloir s’affranchir des clichés et des idées reçues; s’émanciper des poncifs du genre : hip-hop mouvement social pour ériger ce langage en mode d'expression artistique à part entière. » (Mourad Merzouki)

Programme double : Correria et Agwa

Correria  

photo © Michel Cavalca, Interprètes : Wanderlino Martins Neves dit Sorriso, Cleiton Luiz Caetano De Oliveira, Alexsandro Soares Campanha Da Silva dit Pitt, Aguinaldo De Oliveira Lopes dit Anjo, Cristian Faxola Franco dit Faxola, Jose Amilton Rodrigues Junior dit Ze, Diego Alves Dos Santos dit Dieguinho, Leonardo Alves Moreira dit Leo, Aldair Junior Machado Nogueira dit Al Franciss.

 

Première œuvre au programme, Correria plonge le spectateur dans un tourbillon qui fait écho à la frénésie du monde actuel. Créée en janvier 2010 à l’Espace Albert Camus de Bron, cette étourdissante mise en corps et en mouvement réchauffe la scène pour la pièce suivante : Agwa.

En 2006, c’est à la Biennale de la Danse de Lyon que Mourad Merzouki entre en contact avec de jeunes danseurs de Rio de Janeiro. Leurs parcours respectifs les rapprochent d’emblée. Ayant tous grandi dans la marginalité, ils ont puisé dans leur passion pour la danse la force de foncer vers un ailleurs meilleur. De cette rencontre en France naissait le projet de création d’Agwa, une œuvre placée sous le signe de l’eau, ressource naturelle essentielle que l’on se doit de préserver. Depuis sa création à à la Biennale de la Danse de Lyon en septembre 2008, Agwa a été ovationnée en tournée en France, en Europe et au Japon.

« On doit saluer la réussite du petit prince de cette Biennale, Mourad Merzouki, qui, avec Agwa […], a mis les foules en joie. Un seul accessoire, des gobelets en plastique et 1 000 idées en pratique. Le hip-hop selon Merzouki tutoie sans arrêt la grâce. Le vénérable Théâtre des Célestins en tremble encore. » (Les Échos, Lyon)

Mourad Merzouki, Chorégraphe et Directeur artistique

Mourad Merzouki est né à Lyon en 1973. Dès l’âge de sept ans, il commence la pratique des arts martiaux et des arts du cirque. À 15 ans, il découvre la culture hip-hop. C’est le choc. Fasciné, il se donne à fond dans l’apprentissage de la danse. Très vite, il développe sa propre gestuelle hip-hop et envisage de faire carrière en tant que chorégraphe. Ses ambitions dans l’univers hip-hop ne l’empêchent pas de cultiver une grande curiosité pour d’autres langages chorégraphiques; ainsi, il travaillera notamment auprès des chorégraphes Maryse Delente, Jean-François Duroure et Josef Nadj.

En 1989, il cofonde le groupe Accrorap avec trois autres artistes. La troupe présentera, entre autres, Athina (1994) à la Biennale de la Danse de Lyon. Succès. Le hip-hop passe admirablement de la rue à la scène sans perdre son identité, son attachement au bitume.

Son expérience au sein d’Accrorap et sa maîtrise de divers arts du mouvement l’amènent à établir, en 1996, la Compagnie Käfig (« cage » en allemand et en arabe). Au sein de celle-ci, il chorégraphie neuf pièces, notamment Récital, Terrain Vague, Corps est graphik et 10 Versions. Sa plus récente œuvre, Boxe, Boxe (Maison de la Danse de Lyon, 2010), joue des contrastes et ressemblances entre le hip-hop et la boxe.

Au-delà de l’invention sur le plan du mouvement, Merzouki veut renverser les stéréotypes sur les cultures de banlieue et installer la danse urbaine au théâtre. Mission accomplie. En 2009, après huit années de travail, il célèbre l’ouverture du Pôle Pik – Centre chorégraphique de Bron, dédié à la danse hip-hop, dont il est le conseiller artistique.

En 2009, il prend également la direction du Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne;  la Compagnie Käfig y offre par ailleurs des ateliers chorégraphiques pratiques, des répétitions publiques et des rencontres autour de films.

Mourad Merzouki collabore régulièrement avec des artistes étrangers, contribuant ainsi au rayonnement international de la compagnie Käfig. Parmi ses nombreux projets hors compagnie, notons Pas à pas, un mélange surprenant de danses traditionnelles zouloues et de hip-hop, réalisé avec le Sud-Africain Jay Patter.

En 2002, il a chorégraphié Le Chêne et le roseau (fable de Lafontaine), un spectacle jeune public de la Petit Fabrique offert en tournée en France. Il a aussi adapté le spectacle Récital, créé 10 ans auparavant avec Käfig, pour la Beijing Modern Dance Company.

En 2009, il crée également Des Chaussées pour les danseurs du Junior Ballet contemporain du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Mourad Merzouki chorégraphie également aux côtés de Jeannot Painchaud (Cirque Éloize) pour ID. Cette pièce, créée en 2009 à Incheon en Corée, a été présentée en 2010 en ouverture du premier festival Montréal Complètement Cirque.

En 2011, il amorce une nouvelle création pour des danseurs taïwanais et français. Cette création verra le jour en mars 2012 au National Chiang Kai-Shek Cultural Center.

Il a aussi signé les mises en scène de La Cuisine, d’Arnold Wesker (2004), et de L’âge d’or, de Feydeau (2005).

Quelques dates marquantes
4 décembre 2006 : Le journal Le Progrès et Télé Lyon Métropole organisent une soirée pour récompenser les acteurs culturels lyonnais. Dix trophées sont remis dans dix catégories artistiques. Mourad Merzouki et la Compagnie Käfig, en nomination aux côtés de Boris Charmatz et Raimund Hoghe, Yann Raballand et Sylvie Giron, Rachid Ouramdane et la Compagnie Chatha, reçoivent le trophée des Lumières de la Culture dans la catégorie Danse.

12 juin 2006 : Mourad Merzouki reçoit le Prix Nouveau Talent Chorégraphie de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD).

14 juillet 2004 : Mourad Merzouki est élevé au rang de Chevalier des Arts et des Lettres par le ministre de la Culture et de la Communication.

30 mai 2004 : Mourad Merzouki est lauréat du prix Meilleur jeune chorégraphe au Festival International de Danse de Wolfsburg, en Allemagne, aux côtés de Sidi Larbi Cherkaoui, Tero Saarinen et Maurice Béjart.

Pour en savoir plus sur le Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne et la Compagnie Käfig, visitez www.kafig.com.

Durée 1 h 15
GRATUIT RENCONTRE AVEC LES ARTISTES
Vendredi 13 avril 2012
, après la représentation.


Crédits
CORRERIA

Direction artistique et chorégraphie  Mourad Merzouki, en étroite collaboration avec les interprètes. Assistante du chorégraphe Laurence Pérez. Arrangements musicaux  AS'N. Lumières Yoann Tivoli. Scénographie  Mourad Merzouki et Benjamin Lebreton. Costumes  Delphine Capossela. Vidéo  Charles Carcopino. Production Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig. Coproduction Espace Albert Camus de Bron avec l'appui du Studio de la Maison des Arts de Créteil.

AGWA
Direction artistique et chorégraphie Mourad Merzouki. Assistant du chorégraphe Kader Belmoktar. Direction musicale AS'N. Lumières Yoann Tivoli. Scénographie Mourad Merzouki et Benjamin Lebreton. Costumes Angèle Mignot. Production Compagnie Käfig. Coproduction  Biennale de la Danse de Lyon, Espace Albert Camus de Bron avec l'appui de Nouveau Théâtre du 8ème – Lyon, Centro Coreografico de Rio de Janeiro et du Consulat de France à Rio de Janeiro.

Interprètes Diego Alves Dos Santos dit Dieguinho, Leonardo Alves Moreira dit Leo, Cleiton Luiz Caetano De Oliveira, Aguinaldo De Oliveira Lopes dit Anjo, Cristian Faxola Franco dit Faxola, Geovane Fidelis Da Conceição, Diego Gonçalves Do Nascimento Leitão dit White, Aldair Junior Machado Nogueira dit Al Franciss, Wanderlino Martins Neves dit Sorriso, Jose Amilton Rodrigues Junior ditZe, Alexsandro Soares Campanha Da Silva dit Pit

Remerciements chaleureux à Guy Darmet, à l'origine de cette rencontre. Le Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig est subventionné par la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Ile-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil Général du Val-de-Marne et la Ville de Créteil. Il reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets et  de l'Institut français -  Ministère des Affaires Étrangères et Européennes pour ses tournées internationales. La tournée au Québec est soutenue par le Consulat Général de France au Québec.


 

Hyperliens
www.kafig.com
www.youtube.com
www.facebook.com
www.dailymotion.com
numeridanse.tv

HAUT