Eastmanvzw  

Eastmanvzw


PERSONÆ
José Navas

11. 12. 13. 14.
18. 19. 20. 21.
25. 26. 27. 28. JAN . 2012, à 20 h
CINQUIÈME SALLE

« Une soirée vibrante d’émotion livrée par un artiste […] totalement dédié à son art. » (Dance International Magazine, Vancouver, à propos de Miniatures)

« Un artiste qui séduit et gagne le public par son incroyable et subtile technique, mais aussi par son charme et la sincérité avec laquelle il expose sa vie. » (Irish Times, Dublin)

Danse Danse et Saison Cinquième Salle présentent la nouvelle création de José Navas. Pour le plus grand bonheur des Montréalais, le chorégraphe canadien d’origine vénézuélienne nous fait cadeau d’une nouvelle moisson de solos. Dans le même esprit que ses Miniatures (2008), Personae propose une suite de morceaux finement ouvragés, enveloppés ici par les voix poignantes d’Agustin Lara et de Patti Smith ainsi que les musiques de Rachmaninoff, Ravel, Verdi et Vivaldi. Créée au Concertgebouw de Bruges en mai 2011, Personae arbore indéniablement le sceau du Navas des dernières années : fusion sublime du mouvement, de la musique et de l’espace, livrée sur une scène dénudée.

« … une communion spontanée entre un créateur d’exception et un public attentif. »
(Voir, à propos de Miniatures)

 

Personae

Personae  

photo © Valerie Simmons.
Interprète: José Navas.

 

Délicatesse et poésie. Avec cette nouvelle suite de solos, José Navas révèle diverses facettes de sa personae, se livrant comme jamais il ne l’a fait auparavant. Le chorégraphe et sublime interprète offre encore une fois son art avec une simplicité exquise, dans une suite de tableaux touchants et troublants. Pour mettre le tout en lumière, José Navas a fait appel à un collaborateur de longue date : Marc Parent. Concepteur d’éclairages renommé, Marc Parent a notamment travaillé avec le Théâtre UBU et est éclairagiste en résidence aux Grands Ballets Canadiens de Montréal.

Mot latin, persona a d’abord désigné le masque porté par les acteurs au théâtre. Aujourd’hui, le mot est repris pour désigner le personnage que l’on se crée pour interagir en société. Notre persona se résume donc à l’image que l’on projette, celle à travers laquelle on est perçu, c’est-à-dire les traits qui marquent notre personnalité sociale.

José Navas, Chorégraphe, danseur, directeur artistique

Fondateur et directeur artistique de la Compagnie Flak, José Navas danse dans des spectacles solos chargés d’émotions et signe également des œuvres de groupe abstraites et des pièces de ballet contemporain. Chorégraphe en résidence au Ballet BC de Vancouver depuis l’été 2010, il a livré avec succès une première œuvre sur pointes et une version de Giselle figure au nombre des créations en gestation. Son travail a déjà été présenté dans une quarantaine de pays en Amérique, en Europe et en Asie.

José Navas  

photo © Valerie Simmons.

 

José Navas commence sa carrière de chorégraphe en 1991 en s’illustrant d’abord sur la scène internationale comme un soliste dont on souligne le talent et le charisme. Ses premières pièces de groupe frappent par une sensualité affirmée, des propos audacieux et des univers insolites. Des scénographies étudiées appuient alors une théâtralisation qui ne transparaît plus aujourd’hui que dans ses solos. De fait, depuis 2005, José Navas opte pour le dépouillement et la recherche du mouvement pur, donnant à sa démarche artistique deux orientations bien distinctes.

Si le danseur se consacre exclusivement à sa passion du solo, exploitant la richesse de sa maturité pour créer des œuvres plus personnelles, plus sensibles et d’une grande musicalité, le chorégraphe de pièces de groupe suit une tout autre voie. Fasciné par la résonnance des corps dans l’espace et par la calligraphie d’un langage formel, il se fait architecte. Digne héritier de Cunningham, il bâtit des œuvres abstraites tout en géométrie, toujours livrées par des interprètes virtuoses. Écrites sur le mode de la composition musicale, ses partitions chorégraphiques fascinent par les structures successives qu’elles déploient et combinent dans l’espace. Elles se caractérisent tantôt par leur beauté hypnotique et leur caractère méditatif, tantôt par la vivacité du mouvement et l’espièglerie qui pointe discrètement derrière les lignes pures et les prouesses techniques.

D’une parfaite esthétique, des créations comme Portable Dances, Anatomies, S (présentée par Danse dAnse à l’automne 2009) et Diptyque témoignent de ce sens de la composition architecturale, tandis que les solos de Miniatures et Personae suscitent des émotions d’ordre plus viscéral. Parmi la trentaine d’autres créations qui jalonnent le parcours de chorégraphe de José Navas, Sterile Fields (1996), One Night Only 3/3 (1998), Perfume de Gardenias (Danse Danse / Agora de la Danse automne 2000), Solo with Cello (Danse Danse automne 2001) et Adela, mi amor (2004) sont des œuvres-repères.

Durée 1 h

Crédits
Chorégraphe et interprète José Navas • Musiques Sergei Rachmaninoff, Antonio Vivaldi, Agustin Lara, Giuseppe Verdi, Patti Smith, Maurice Ravel • Lumières Marc Parent • Conception des costume José Navas • Fabrication L’Atelier de Couture Sonya B.

Personae est une production de José Navas/Compagnie Flak en coproduction avec Danse Danse et la Place des Arts. Le projet a bénéficié de résidences de création à la Cinquième Salle de la Place des Arts et au Centre Segal des arts de la scène (Montréal).

  Cidrerie du MinotHyperliens
www.flak.org
fr.wikipedia.org
www.facebook.com
www.youtube.com

HAUT