| retour |
English

En coprésentation avec la Place des Arts

« Chorégraphe visionnaire, Lock s’empare du ballet classique et lui donne une allure nouvelle et frénétique pour créer une chorégraphie renversante, déroutante et magnifique. Du grand art. » (Sun Media, Ottawa)

La La La Human Steps danse Amjad une dernière fois à Montréal! Considérée comme l’une des pièces les plus abouties d’Édouard Lock, Amjad brille d’un nouvel éclat. Après avoir parcouru la planète après plus d’une centaine de représentations, cette œuvre a en effet acquis un poli et une maturité auxquels on ne saurait résister. Ovationnée dans les hauts lieux de danse contemporaine du monde, cette « déconstruction magistrale du Lac des cygnes et de la Belle au bois dormant » (Der Standaard, Vienne) remonte sur la scène de la Salle Wilfrid-Pelletier pour trois ultimes représentations. À voir et à revoir.

« Les bras moulinent, les pointes piquent et piétinent, les corps se hérissent pour la plus éreintante des passions amoureuses : la danse. (…) Son utilisation des pointes, très sexe, se révèle exceptionnelle. (…) L’humanité mise en scène par Lock veut l’extase. Férocement. » (Le Monde, Paris)

Amjad

Créée avec des collaborateurs tels Gavin Bryars, David Lang et Blake Hargreaves (musique), John Munro (éclairage), Armand Vaillancourt (scénographie) et Vandal (costumes), Amjad enivre par la force de ses images, rendues par des danseurs d’une virtuosité stupéfiante. Depuis sa création au Centre national des Arts à Ottawa en avril 2007, Amjad a été présentée en tournée canadienne pour prendre ensuite l’affiche dans les grandes capitales européennes : Paris, Londres, Berlin, Rome, Vienne, Stockholm, Budapest, Amsterdam, Barcelone, Anvers, etc. En 2008, Amjad se rend aux États-Unis (Los Angeles, Santa Barbara) et au Mexique. La tournée mondiale d’Amjad inclut également New York, (Brooklyn Academy of Music) et des capitales asiatiques.

« Rapide à en couper le souffle, des pirouettes qui paraissent infinies, une démarche proche du staccato, des mouvements hachurés, (…) tout cela a de quoi enthousiasmer le public. Édouard Lock a radicalement transformé le ballet classique en un train à haute vitesse. » (Mannheimer, Düsseldorf)

Édouard Lock

Fondateur, directeur artistique et chorégraphe de La La La Human Steps, Édouard Lock fait ses débuts chorégraphiques à 20 ans. Entre 1974 et 1979, il crée des œuvres pour des organismes comme le Groupe Nouvelle Aire, Les Grands Ballets Canadiens, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée d’art contemporain de Montréal. À partir de 1980, année de fondation de La La La Human Steps, Édouard Lock consacre ses énergies aux activités de sa compagnie; celle-ci célébrera d’ailleurs ses 30 ans en 2010.

Coconcepteur et directeur artistique de la tournée mondiale du spectacle Sound and Vision de David Bowie en 1990, Édouard Lock a aussi collaboré aux concerts de la série The Yellow Shark de Frank Zappa aux côtés de l’Ensemble Modern d’Allemagne, de l’Alte Oper de Franckfort, de la Philharmonie de Berlin et du Konzerthaus de Vienne. À l’invitation de l’Opéra de Paris, il a également chorégraphié la production Boréades (2003), interprétée par La La La Human Steps au Palais Garnier.

Deux films d’art ont été réalisés à partir d’œuvres d’Édouard Lock : La La La Human Sex Duo no 1, de Bernar Hébert en 1987 ? gagnant de six prix internationaux ? et Le Petit Musée de Vélasquez (1994), également réalisé par Bernar Hébert. En septembre 1997, le Festival international du film de Toronto projetait Inspirations, un documentaire de Michael Apted consacré à Édouard Lock et à d’autres grands représentants de l’art contemporain, tels Roy Lichtenstein et l’architecte Tadao Ando.

Photographe et cinéaste, Édouard Lock a réalisé une version cinématographique d’Amelia. Présentée au Tribeca Film Festival à New York, le film a aussi pris l’affiche au Slamdance International Film Festival de Park City (Utah) en 2004 et au Karlovy Vary International Film Festival en République Tchèque. Amelia a raflé presque tous les prix dans sa catégorie, notamment à l’occasion du Chicago Film Festival, du Festival Rose d’Or, en Suisse, et du Festival international du film de Prague. Amelia remportait aussi le prix spécial du jury toute catégorie au Festival de télévision de Banff et deux prix Gemini pour la meilleure réalisation et le meilleur montage d’un spectacle conçu pour la scène. À cette liste déjà impressionnante s’ajoutent deux prix I.C.E., remis par la National Association of Broadcasters, soit pour la meilleure direction de la photographie et le meilleur montage. Le film était par ailleurs mis en nomination pour les International Emmy Awards.

Lauréat de nombreuses récompenses, dont le prestigieux prix Denise-Pelletier (2002), le prix du Centre national des Arts de la Gouverneure générale (2001) et le Benois de la Danse en 2003 à Moscou, Édouard Lock a été invité à chorégraphier pour des compagnies aussi réputées que le Ballet de l’Opéra de Paris, le Nederlands Dans Theater et le Ballet national de Hollande. Édouard Lock a été reçu Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2001, Officier de l’Ordre du Canada en 2002 et membre de la Société royale du Canada en 2006.

La La La Human Steps

Fondée à Montréal en 1980, La La La Human Steps doit sa renommée internationale au langage chorégraphique unique qu’a développé et constamment réinventé Édouard Lock. L’altération des structures du ballet et l’alliage complexe des trames chorégraphiques, musicales et filmiques sont les éléments essentiels de la signature de la compagnie. Il en résulte une impression de distorsion et de renouveau perpétuels qui poussent les spectateurs à percevoir autrement le corps en mouvement. Les danseurs, tous formés en ballet, doivent constamment se questionner et se redéfinir; on attend d’eux des performances qui vont de l’épreuve physique extrême au plus grand lyrisme.

Depuis Human Sex en 1985, pièce qui a fait connaître la compagnie sur la scène internationale, La La La Human Steps a offert New Demons (1987), Infante, c’est destroy (1991), 2 (1995), Exaucé/Salt (1998) et Amelia (2002). Chaque chorégraphie fait l’objet d’une tournée internationale d’une durée de deux ans couvrant l’Europe, l’Asie et l’Amérique. Depuis plus de 15 ans, les spectacles de La La La Human Steps sont coproduits par de prestigieuses institutions : le Théâtre de la Ville à Paris, le deSingel à Anvers, le Het Muziektheater à Amsterdam, le festival ImPulsTanz de Vienne, le Centre national des Arts à Ottawa, le Festival Montréal en lumière, le LG Arts Centre à Séoul et le Théâtre Saitama au Japon.

Durée : 80 minutes sans entracte

www.lalalahumansteps.com

Musique
Compositeurs : Gavin Bryars, David Lang, Blake Hargreaves
Extrait 1 . Extrait 2 . Extrait 3 . Extrait 4 . Extrait 5

La lecture des extraits musicaux nécessite Windows Media Players ou Quicktime.


Crédits
Amjad
Chorégraphie
: Édouard Lock
Danseurs : Andrea Boardman, Xuan Cheng, Talia Evtushenko, Mistaya Hemingway, Keir Knight, Bernard Martin, Dominic Santia, Jason Shipley-Holmes, Zofia Tujaka
Compositeurs : Gavin Bryars, David Lang, Blake Hargreaves
Direction musicale et piano : Njo Kong Kie
Musiciens : Elisabeth Giroux, Jill Van Gee, Jennifer Thiessen
Scénographie : Armand Vaillancourt
Lumière : John Munro
Assistant Lumière : Marc Tétrault
Costumes : Vandal

Photos : Édouard Lock

Mars 2008

|HAUT|