| retour |


Louise Lecavalier
(canada)

Lone Epic / Lula and the Sailor / “I” Is memory
Crystal Pite / Tedd Robinson / Benoît Lachambre

8.9.10.11. FÉV. 2007
Centre Pierre-Péladeau

« Plus lumineuse que jamais, elle revient à la scène dans une pièce volubile, d’une douceur et d’une introspection qu’on lui connaît moins. »
(Le Devoir, Canada)

« Elle demeure l’une des interprètes les plus généreuses à l’heure actuelle. » (Hour, Canada)


photo : Luc Sénécal (Cobalt rouge)

Cumulant de nombreuses vies de danseuse, une carrière et une maturité impressionnantes, l’irremplaçable Louise Lecavalier poursuit son exploration de la danse en excellente compagnie : le chorégraphe Tedd Robinson, complice de précédents spectacles, Benoît Lachambre et Crystal Pite. Avec ce trio de chorégraphes aux approches fort distinctes, elle a structuré un spectacle aux tonalités contrastées, en résonance avec sa conception de la danse.

Le projet est né de sa « fascination pour l’impulsion du mouvement précédant toute forme de communication humaine, celle qui permet de lire l’âme ». Comme Louise Lecavalier le souligne elle-même : « Je m’identifie aux chorégraphes dont le sens du mouvement s’attarde à ces subtilités. »

À l’initiative de Danse Danse et du réseau La danse sur les routes du Québec, le spectcle sera présenté dans huit villes du Québec.

Louise Lecavalier
Première canadienne à remporter un prix Bessie à New York en 1983 pour sa prestation dans Businessmen in the Process of Becoming an Angel, la montréalaise Louise Lecavalier a étudié le ballet et la danse moderne à Montréal et à New York. Danseuse professionnelle depuis 1977, Louise Lecavalier a d’abord travaillé pour les compagnies Nouvelle Aire et Pointépiénu ainsi que pour des chorégraphes indépendants à Montréal et à New York.

En 1981, elle joint La La La Human Steps, compagnie pour laquelle elle dansera jusqu’en 1999, année où elle remporte le prix Jean A. Chalmers, la plus haute distinction en danse au Canada, un prix par ailleurs octroyé pour la première fois à une interprète. Figure emblématique de La La La et muse de son directeur artistique Édouard Lock, Lecavalier danse dans Oranges (1981), Businessmen in the Process of Becoming an Angel (1983), Human Sex (1985), New Demons (1987), Infante (1991), 2 (1995) et, enfin, Exaucé/Salt (1998).

L’artiste a été de toutes les collaborations d’envergure jalonnant la trajectoire de La La La Human Steps, notamment le concert-bénéfice au profit de l’Institute of Contemporary Arts à Londres où elle paraît aux côtés de David Bowie dans une chorégraphie d’Édouard Lock. La pièce sera également présentée dans le cadre de Wrap Around the World, spectacle conçu par l’artiste Nam June Paik et diffusé simultanément dans plusieurs pays. En 1990, avec Donald Weikert, elle apparaît en tant qu’artiste invitée de la tournée mondiale Sound and Vision de Bowie à l’occasion d’une dizaine des grandes étapes (dont New York et Los Angeles). En 1989, elle participe au vidéoclip de Carole Laure, Danse avant de tomber; en 1992, elle prend part au concert The Yellow Shark de Frank Zappa et de l’Ensemble Modern d’Allemagne à Francfort, à Berlin et à Vienne.

Côté cinéma, elle obtient un rôle dans le film Strange Days de Kathryn Bigelow et joue dans Élizabeth Chénier, réalisé par Martin Baril dans le cadre de la série Pour tout dire produite par l’Office national du film du Canada. À l’automne 1996, Louise Lecavalier et Édouard Lock participent au documentaire Inspirations du britannique Michael Apted auprès d’autres artistes renommés tels le peintre Roy Lichtenstein, le chanteur David Bowie et l’architecte Tadao Ando.


photo : Luc Sénécal (Cobalt rouge

En mars 2003, elle revient sur scène pour danser dans Reclusive Conclusions and Other Duets de Tedd Robinson au Centre national des Arts à Ottawa dans un programme partagé avec Tedd Robinson et les danseuses Margie Gillis et Mako Kawano. Tedd Robinson créera ensuite la pièce Cobalt rouge pour elle et trois interprètes masculins. Coproduite par le Centre national des Arts (Ottawa), la Biennale de Venise et le Théâtre de la Ville (Paris), l’œuvre a été présentée en première au Centre national des Arts, à Ottawa, puis à Montréal et à la Biennale de Venise en juin 2005.

Chargée de cours au département de danse de l’Université du Québec à Montréal à l’hiver 1998, Louise Lecavalier donne régulièrement des stages et des classes de maître dans le cadre de festivals de danse en Europe, ainsi qu’au département de théâtre et de danse de la Tisch School of the Arts de la New York University.

Tedd Robinson
Natif d’Ottawa et détenteur d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université York de Toronto, Tedd Robinson a étudié à l’école de la compagnie Toronto Dance Theatre de même qu’auprès de l’éminent mime et homme de théâtre britannique Lindsay Kemp. Il s’est d’abord illustré comme directeur artistique des Contemporary Dancers de Winnipeg (1984-1990), compagnie pour laquelle il a créé des œuvres d’ensemble d’une grande théâtralité. Rentré à Ottawa en 1990 pour y poursuivre sa carrière en solo, il jouit désormais d’une solide réputation à titre de chorégraphe, de pédagogue et de soliste. Profondément originales, ses œuvres lui ont attiré plusieurs commandes. Son calendrier est très chargé, il partage son temps entre les tournées sur la scène nationale et internationale et l’enseignement. Sa pièce Rokudo: Six Destinies in Three Steps a reçu le prix national Jean A. Chalmers de chorégraphie en 1998. Directeur artistique de 10 Gates Dancing, compagnie qu’il a fondée en 1998, Tedd Robinson a revêtu la tunique des moines shakukaze soto zen entre 1994 et 2000; ces six années ont marqué profondément sa vie et contribué à alimenter sa relation à son art.

Benoît Lachambre
Chorégraphe, interprète, improvisateur et enseignant, Benoît Lachambre s’intéresse aux dynamiques de la communication et de la perception. Ses créations, présentées dans d’imposants festivals au Canada et à l’étranger, brouillent les paramètres de la danse et reflètent sa quête de l’authenticité du geste. En 1996, il fonde à Montréal la compagnie par b.l. eux (par Benoît Lachambre et eux), vouée à la création chorégraphique, ainsi qu’à la collaboration interdisciplinaire et internationale. Benoît Lachambre a travaillé avec d’imposantes figures de la danse contemporaine canadienne et européenne telles Lynda Gaudreau, Sasha Waltz et Meg Stuart. Avec cette dernière, il a créé Forgeries, Love and Other Matters, considérée comme l’une des plus remarquables productions de la saison 2004-2005 aux Pays-Bas et en Flandre. Lauréat du prix Jacqueline-Lemieux du Conseil des Arts du Canada (1998), Benoît Lachambre a reçu deux prix Dora Mavor Moore : meilleure nouvelle chorégraphie et meilleure interprétation pour son solo Délire défait, présenté à Toronto en 2001. En 2003, il partageait avec Carol Prieur le Prix de la meilleure interprétation au festival Moving Pictures de Toronto pour sa prestation dans les films Cantique no 1 et Cantique no 2 de Marie Chouinard.

Crystal Pite
Originaire de Victoria en Colombie-Britannique, Crystal Pite mène une fructueuse carrière d’interprète et de chorégraphe. En 1996, après huit années à danser au sein du Ballet British Columbia, elle joint le Ballett Frankfurt dirigé par William Forsythe, avec lequel elle interprétera des pièces telles Eidos:Telos, The Loss of Small Detail et Endless House.

Depuis 1990, Crystal Pite a créé des œuvres pour l’Alberta Ballet, le Ballet Jörgen Canada, le Ballet British Colombia et (bjm_danse), compagnie auprès de laquelle elle fut chorégraphe en résidence de 2001 à 2004.

En 2001, le Ballett Frankfurt présente un duo de Crystal Pite, interprété par la chorégraphe et la Canadienne Cori Caufield. La même année, Crystal Pite revient au Canada et fonde sa compagnie, Kidd Pivot. Suscitant beaucoup d’intérêt, son travail est accueilli sur les scènes importantes de la danse contemporaine. Kidd Pivot était notamment invitée au Festival international de nouvelle danse de Montréal en 2003. Elle y avait alors présenté un programme intitulé Uncollected Work. Avec Richard Siegal, autre membre du défunt Ballett Frankfurt, elle a aussi créé Double Story (2004), œuvre présentée en tournée au Canada (Cinquième Salle, mai 2006) et à l’étranger.

Février 2006

www.ladansesurlesroutes.com

Photo de l'en-tête : Angelo Barsetti, montage et coloration : Gris-Gris design graphique

|HAUT|