| retour |

Chorégraphe | Lola MacLaughlin

« Séduit par des interprètes remarquables, une trame sonore stimulante et des images implacables éclaboussant l’écran en fond de scène, le public (de Four Solos/Four Cities), inconsciemment, marchait dans les rues de ces quatre villes sans jamais quitter leur fauteuil. » (The Gateway, Canada)

« Le programme du festival (Danse Canada) parle d’expressionnisme allemand teinté d’humour façon commedia dell’arte; oubliez tout ça. Lola MacLaughlin crée tout simplement une danse belle, pleine d’émotion et de poésie. » (The Ottawa Citizen, Canada)


Danse Danse, en collaboration avec l’Agora de la danse, présente la nouvelle création de Lola MacLaughlin. Le trio, en continuité avec les œuvres précédentes de la chorégraphe, explore les relations complexes de l’homme avec la nature. Née entre l’océan et la montagne et riche de longs séjours à l’étranger, MacLaughlin s’intéresse également à l’impact de l’environnement sur notre sensibilité, sur notre façon d’être au monde.

« Les artistes les plus intéressants, comme Lola MacLaughlin, partagent souvent les préoccupations du scientifique penché sur son microscope ou de l’archéologue fouillant le sol d’une ville ancienne en se demandant : qu’y a-t-il là ? et comment est-ce lié à notre expérience ? (...) L’aspect découverte est essentiel à son travail, tout comme l’acte d’exploration qu’elle décrit dans ses notes biographiques comme le moment où les forces invisibles qui gouvernent nos vies sont identifiées et révélées en pleine lumière. » (Montréal.com)

La compagnie
Établie en 1989 à Vancouver, la compagnie Lola Dance fait ses débuts montréalais avec la présentation de Four Solos/Four Cities à l’Agora de la danse en 2001. La métropole découvre alors avec intérêt cette compagnie vancouvéroise, fondée et dirigée par Lola MacLaughlin. Public et critique sont alors également conquis par Four Solos/Four Cities, mais sans doute plus encore par « l’intelligence du mouvement et la danse inventive, admirablement forgée ». (The Globe and Mail). Lola Dance reviendra ensuite au Festival international de nouvelle danse pour présenter fuse, puis de nouveau à l’Agora avec Volio.

« Avec ses textures de désir, de vent et d’eau, Volio poursuit ainsi l’exploration de la nature humaine dépeinte dans fuse et dans Four Solos, et des liens indéfectibles qui unissent l’humanité à son environnement naturel. » (Le Devoir, Montréal)

Lola Dance présente des spectacles conçus selon le concept de l’art total, où tous les éléments scéniques convergent, donnant ainsi toute sa signification à la pièce. Dans cet esprit, la compagnie travaille donc avec des musiciens, des écrivains, des scénographes et des artistes visuels accomplis. L’organisme soutient par ailleurs l’exploration de la relation entre les arts visuels et la scène, et plus particulièrement la danse filmée et l’intégration des technologies médias. Lola Dance s’efforce de mettre en place un environnement créatif et inspirant pour la chorégraphie et l’interprétation. La compagnie organise aussi des activités éducatives, des résidences et des ateliers, activités qui concourent à stimuler la croissance de la communauté artistique et à enrichir l’héritage culturel de Vancouver. Les spectacles de Lola Dance ont été présentés partout au Canada, notamment au Festival Danse Canada et au Festival international de nouvelle danse de Montréal, ainsi qu’au Danceweek Festival à Zagreb, en Croatie.

Lola MacLaughlin
Avant d’entreprendre une carrière en danse, Lola MacLaughlin a étudié en biologie et en psychologie; elle a également étudié l’allemand à la Freie Universität de Berlin et flirté avec le chant au sein d’un groupe rock allemand. Sa voie sera cependant celle de la danse. Elle fera donc ses études en danse à l’université Simon Fraser de Vancouver, études qu’elle complétera par des périodes de formation à Toronto et à New York (Merce Cunningham et José Limón). Au fil des ans, elle développera une véritable passion pour l’expressionnisme allemand, notamment sa manifestation en danse chez des artistes comme Mary Wigman et Kurt Joos.

Lauréate du prix d’excellence en chorégraphie Clifford E. Lee du Banff Center for the Arts et du prix Jacqueline-Lemieux du Conseil des Arts du Canada, Lola MacLaughlin est l’auteure d’une quarantaine de pièces. Ses univers, émotivement et poétiquement chargés, et où perce souvent une pointe d’ironie sont toujours élaborés avec beaucoup de minutie : « Je veux toujours que l’œuvre soit juste; je veux qu’elle chante, alors je travaille. (...) L’art est dans les détails, je m’applique donc à rendre le plus fidèlement possible son contenu, et à atteindre son essence ». (HOUR, Montréal )

Avant la mise sur pied de sa compagnie en 1989, la chorégraphe présentait son travail à l’EDAM (Experimental Dance and Music) de Vancouver, collectif dont elle est cofondatrice.

Avril 2005

www.loladance.org

Photos | David Cooper (Volio) | Daniel Collins (Lola MacLaughlin)

|HAUT|