| back |

Chorégraphe | Crystal Pite

« Joie et divertissement purs. Si jamais vous avez la chance de voir [bjm_danse], courez-y ! » (The Virginia Gazette, États-Unis)

« [bjm_danse] a l’énergie communicative des atomes qui s’entrechoquent, une technique irréprochable et un charisme certain. Là est leur niche, entre le dynamisme éclectique des danses de rue et la beauté et la rigueur des formes néoclassiques. » (Le Devoir, Montréal)



Présenté à guichet fermé au Théâtre du Nouveau Monde en septembre 2004, le dernier spectacle à succès de [bjm_danse] revient au Centre Pierre-Péladeau pour trois soirs seulement ! Pétillant comme des bulles de champagne, The Stolen Show [xspectacle] s’avère une savoureuse trilogie consistant en un carnet de croquis sur le mouvement – Short Works: 24 – et une parodie des arts du divertissement en deux temps avec The Stolen Show et [xspectacle], qui donnent leur nom à l’ensemble du programme. Le tout allie la fougue et l’adresse des danseurs à l’intelligence et à l’esprit de la chorégraphe canadienne Crystal Pite. Créé à l’occasion du Festival Danse Canada à Ottawa et offert en tournée au Canada, aux États-Unis, en Asie et en Europe, The Stolen Show [xspectacle] brise « le mythe qui oppose l’art avec un grand A et l’entertainment. Le kitsch est à l’honneur, la paillette flirte savoureusement avec le grotesque absurde et des moments de belle élégance. Un spectacle tout aussi fascinant que divertissant ». (La Presse, Montréal)

 

[bjm_danse]
Ayant joué un rôle de pionnier au Québec et dans la jeune histoire de la danse au Canada, Les Ballets Jazz de Montréal étaient récemment rebaptisés [bjm_danse]. Fondée en 1972, la troupe jouit de l’appui indéfectible du public, aussi bien au pays qu’à l’étranger. [bjm_danse] se produit régulièrement en tournée, principalement au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Avec l’arrivée de Louis Robitaille à la direction artistique de la compagnie en 1998, l’histoire d’amour se poursuit entre la compagnie et le public, en empruntant toutefois de nouveaux sentiers. Ancien danseur étoile des Grands Ballets Canadiens de Montréal, Louis Robitaille a en effet relevé le défi de faire entrer la compagnie dans le XXIe siècle. Son credo : décloisonner les styles et donner une tribune aux chorégraphes de la nouvelle génération. Ainsi, le répertoire se transforme et le néoclassicisme prend le pas sur le jazz dans un lifting des plus réussis !

« Je n’ai jamais vu les danseurs utilisés avec au tant d’inventivité. » (The Toronto Star)

« De retour au Premiere Dance Theatre après une trop longue absence, [bjm_danse] a devant elle un avenir brillant. (...) Ce qui est inédit ici, c’est l’accent mis sur l’audace et la sophistication de la chorégraphie. » (The National Post, Toronto)

Crystal Pite
Originaire de Victoria en Colombie-Britannique, Crystal Pite mène une fructueuse carrière d’interprète et de chorégraphe. En 1996, après huit années à danser au sein du Ballet British Columbia, elle joint le Ballett Frankfurt dirigé par William Forsythe, avec lequel elle interprétera des pièces comme Eidos:Telos, The Loss of Small Detail et Endless House.

Depuis 1990, année où elle réalise sa première chorégraphie grâce à un atelier chorégraphique organisé par le Ballet British Columbia, Crystal Pite a créé des œuvres pour l’Alberta Ballet, le Ballet Jörgen, le Ballet British Colombia et [bjm_danse] les Ballets Jazz de Montréal, compagnie auprès de laquelle elle fut chorégraphe en résidence de 2001 à 2004.

Par ailleurs, le Ballett Frankfurt présentait en 2001 un duo créé par Crystal Pite, interprété par la chorégraphe canadienne Cori Caufield. La même année, après un long séjour en Allemagne, Crystal Pite revient au Canada et fonde sa compagnie, Kidd Pivot. Suscitant beaucoup d’intérêt, son travail est accueilli sur les scènes qui comptent en danse contemporaine. Kidd Pivot était par ailleurs invitée au Festival international de nouvelle danse de Montréal en 2003. Elle y avait alors présenté un programme intitulé Uncollected Work.

« Le style intelligent, frais et rempli d’humour de cette chorégraphe canadienne très en vue se marie parfaitement à l’énergie suave des danseurs de [bjm_danse]. (...) Elle possède un sens du timing incroyable et une grande facilité à camper une ambiance, un rythme et un style précis; en une fraction de seconde, la mixture prend. » (La Presse, Montréal)

Lauréate du prix d’excellence en chorégraphie Clifford E. Lee en 1995, Crystal Pite a aussi participé à la chorégraphie et dansé dans plusieurs films, dont Subways, de Daniel Conrad et One Night Stand, réalisé par Mike Figgis.

Avril 2005

www.bjmdanse.ca

Photos | Chris Randle (The Stolen Show [xspectacle]) | Mark Mushet (Crystal Pite)

|HAUT|